Plan d'Epargne Retraite Populaire

Aspect financier :

-    Phase de constitution de l’épargne

La constitution de l'épargne s'effectue par des versements libres ou programmés qui peuvent être modifiés ou suspendus à tout moment.

Les versements peuvent s'effectuer sur des supports allant des plus prudents au plus risqués en passant par le fonds en euro à capital garanti.

Le disponible fiscal figure sur l'avis d'imposition de chaque contribuable.


 

- Profiter d'un complément de retraire

Le PERP permet de compenser la baisse revenus occasionnée par le départ à la retraite.

Le complément de revenus est servi majoritairement sous forme rente viagère lors de l'ouverture des droits à la retraire.


Le montant de la rente dépend de plusieurs facteurs :

  • l’âge du départ à la retraite ;
  • la table de mortalité ;
  • le montant de l’épargne constituée ;
  • le support d'investissement de l'épargne qui a été choisi ;
  • le taux d’intérêt technique (le rendement que l’assureur anticipe sur ces placements financiers) ;
  • les frais ;
  • l’option de rente choisie par l’assuré (rente viagère simple, réversible ou temporaire).


                
La rente est revalorisée chaque année, est imposable au régime des pensions et soumise aux prélèvements libératoires. 
 

-    Sortie en capital

Il existe 2 cas de sorties en capital.

1°) Sortie partielle en capital

Le PERP permet désormais de sortie à hauteur de 20% en capital de la valeur de rachat  lors du départ à la retraite et le solde restant est versé sous forme de rente viagère.


2°) Sorties totales en capital

  • Une sortie en capital est  autorisée pour la première acquisition d'une résidence principale.

  • De même il existe des seuils de rentes viagères permettant la libération totale du capital lorsque le montant de la rente mensuelle est inférieur à 40€.

  • Enfin, il existe des cas de sortie en capital pour force majeur :

Les cas de force majeure retenus sont les suivants :

  • la fin de droits à l'assurance chômage à la suite d’un licenciement
  • la liquidation judiciaire entraînant une cessation d'activité non salariée
  • l'invalidité de 2ème ou 3ème catégorie.
  • le décès du conjoint (ou partenaire pacsé)
  • le surendettement
  • toute situation justifiant le rachat (uniquement pour les non-salariés).

Finance

ACTEA CONSULTING
35 rue Pastorelli - Nice
T. +33(0)4 93 76 93 71
[email protected]